Témoignages

Jimmy, chat
 

Peu de temps après être arrivée chez nous, Jimmy, 3 mois, s’est mise à uriner sur mon lit. J'ai tout essayé pour l’en dissuader - hurler, la punir, lui empêcher l’accès au lit en le recouvrant d’une bâche… - sans réel succès, à part de courts répits. Puis Judith est venue lui « parler ». Jimmy lui a expliqué qu’en urinant sur le lit, elle voulait nettoyer l’endroit où il était placé: la locataire précédente était décédée à cet emplacement et n’avait pas réussi à partir vraiment. En déplaçant le lit, j'ai remarqué une trace noire sur le sol, qui n’y était pas lors de mon emménagement. Après cette communication pour le moins surprenante - je suis une sceptique! - j'ai encore dû purifier l’endroit en y dispersant du sel et en brûlant de la sauge sous les yeux attentifs de Jimmy. Elle n’a plus jamais fait ses besoins sur le lit dès lors. Cet épisode a changé deux choses: j’ai à nouveau aimé ce chaton - qui désormais est irréprochable - et suis devenue beaucoup moins sceptique!

 

Jasmine, Lausanne

Tuki, chien

 

Nous avons 4 enfants, et toujours dit que nous ne voulions pas de chien.

En novembre, suite à une dépression et un licenciement, je ne sais pas pourquoi, - ce n'est pas un hasard, vous verrez plus loin -   je visite le site de la SPA, et j'ai vu Tuki en photo...

Ça a été un coup de coeur!

Bien qu'elle ait à peine plus d'un an, elle avait déjà été abandonnée trois fois. Maltraitée, elle était craintive, aboyait les voisins, les visiteurs et coursait les vélos, les coureurs. Pas facile!

Sur les conseils de ma soeur, j'ai appelé Judith et lui ai envoyé une photo de Tuki.

Une semaine après, Judith me raconte Tuki. INCROYABLE!

Elle a vu ses peurs, mais surtout elle m'a dit QU'ON S'ÉTAIT TROUVÉES, LES DEUX!

J'avais eu besoin d'elle et elle avait besoin de moi, on se faisait du bien à chacune!

Depuis, je lui parle, je lui explique, on ne se lâche plus.

Tout ce que m'a dit Judith m'a donné des frissons, c'est tellement ça.

J'en ai parlé aux enfants, ils lui chuchotent des trucs, lui font faire des exercices improbables, la rassurent, la câlinent et l'aident à apprivoiser et aimer sa nouvelle vie avec nous! Tuki est un vrai bonheur chaque jour.

Judith nous a appris à comprendre Tuki. Ne pas essayer de faire le chien qu'on veut, mais aimer le chien qu'on a, avec son passé!!

Merci Judith!!! 

 

Marie, Genève

Lecture d'âme

 

La séance commence par une question que chacun/e ressent le besoin de poser pour dénouer une situation, un ressenti.
La question juste c’est la porte d’entrée à la lecture d’âme.
Judith et ses guides donnent des pistes pour préciser la question pour qu'ainsi elle atteigne la cible ou plutôt la vibration juste, puis, Judith commence à dire ce qu’elle a à transmettre.
J’étais arrivée avec une question concernant une situation actuelle qui m’épuise à force de  se répéter, cette question en réalité en camouflait une autre, bien plus enracinée dans mon enfance.
Les mots dits, leur justesse et leur précision, portés par une profonde bienveillance m’ont déjà fait du bien,mon esprit se calmait ce qui a permis au corps pendant plusieurs jours de bénéficier de l’énergie transformatrice de la séance.
Sensation exquise et essentielle de se mettre au diapason de soi.
Comme des vagues ou des ondes qui ajustent, qui font résonner une harmonie intérieure bienfaisante.
Je recommande sans modération les séances menées par Judith.

 

Florence, Lausanne

Electra, cheval
 

Je monte Electra depuis des années, nous avons participé à plusieurs compétitions, je la connais très bien. Mais depuis quelques mois, elle a un eczéma sur le flanc droit qui l'irrite physiquement et émotionnellement. J'ai essayé plusieurs traitements, mais rien n’a bougé. J'ai fait appel à Judith Dumez tout en restant sceptique sur la démarche. 

 

En réponse à la lecture, Electra a communiqué son mécontentement de changement de cavalier, que j'étais de moins en moins présent et quand je la montais, j'étais préoccupé. Elle se sentait abandonnée.

J'étais bluffé par ce retour de communication.

Effectivement, ayant changé de travail, je suis moins disponible et plus stressé. C'est pour cette raison que j'ai proposé à un ami de venir la monter de temps en temps. 

 

Cette communication m'a permis de rétablir le lien avec Electra, d'être plus présent quand je suis avec elle.

Six jours plus tard, l'eczéma a diminué pour disparaitre complètement quelques semaines plus tard! Ne soyez pas sceptique, essayez!

Merci à Judith.

 

Mathieu, Rolle

Je travaille en collaboration avec des vétérinaires.

Article du journal 24 heures
 

articleAnimauxConfines.png